Joyeux anniversaire Léa

1

25 mars 2016, un petit être qui allait changer nos vies venait au monde. Toi. Aujourd'hui tu fêtes ton premier anniversaire et je me rends compte que cette année est passée à une allure folle. Il y a un an je devenais tata. Mon plus beau rôle à ce jour. Et aujourd'hui je n'imagine plus ma vie sans toi. Je ne peux plus me passer de toi, de ton odeur, de tes sourires, de ton regard, de tes câlins, de tes bêtises. 

Cette année j'ai eu le privilège immense de passer beaucoup de temps avec toi. Bien plus que tes autres tatas et tes grands-parents. J'espère qu'ils ne m'en veulent pas. Avant même ta naissance j'ai été très présente avec ta maman. Je l'ai aidé à préparer ton arrivée, choisir tes vêtements, préparer ta chambre. J'ai également passé beaucoup de temps avec elle à l'hôpital pour ses nombreux examens. Tu nous auras fait peur quand même pendant ces quelques mois dans son ventre. Lors d'un rendez-vous à l'hôpital j'ai eu la chance d'assister à une échographie et entendre ton petit coeur battre. Quel sentiment étrange. Comme si tu étais déjà là avec nous. 

Et puis un vendredi, il y a 365 jours, j'ai emmené tes parents à la maternité. C'était le jour J. Ma soeur, mon amour, ta maman allait vivre le plus beau jour de sa vie et te rencontrer enfin. Les heures furent longues jusqu'au message de ton papa pour me dire que tu étais née. Les larmes ont coulé. Des larmes de joie mais aussi de soulagement. Toi et ta maman étiez en bonne santé, je n'avais plus à m'inquiéter. J'ai ensuite reçu une photo et j'ai vu le plus beau bébé du monde. Je sais que je ne suis pas objective mais tout le monde l'a dit, tu étais parfaite. Ce soir là je t'ai rencontré pour la première fois. Je n'avais jamais vu un bébé aussi petit. Tu étais si belle. J'avais tellement peur de te casser. Mais tu étais enfin là, je pouvais enfin te voir, te toucher, te parler.

Depuis rares sont les semaines où je ne te vois pas. Pendant le congé maternité de ta maman j'ai passé énormément de temps avec vous deux. Je te voyais grandir, évoluer, sourire. Et je me suis dis que j'avais une chance immense de pouvoir vivre tous ces moments. Une complicité a commencé à naître entre nous. Tu as vite réagit à ma voix que tu entendais déjà dans le ventre de ta maman. J'ai appris à m'occuper de toi, à te consoler, à t'amuser.

Et puis ta maman a repris le travail. Et c'est à partir de ce moment que j'ai commencé à te garder presque tous les mercredis. Une petite journée pour nous deux. Pour te voir devenir une petite fille, pour t'apprendre de nouvelles choses, pour t'aimer toujours un peu plus. Notre complicité ne cesse de grandir et elle me fait chaud au coeur. Tu n'imagines pas ma joie quand tu souris en me voyant ou que je te vois gambader à toute vitesse pour venir me voir. J'aime entendre ton rire lorsqu'on joue toutes les deux. J'aime te voir essayer de faire des bêtises alors que je t'ai dit non deux minutes avant. J'aime te sentir te blottir contre moi.

Cette année tu m'as fait le plus beau des cadeaux, tu m'as offert ta confiance. Aujourd'hui si tu es malade, fatiguée ou que tu as juste besoin de réconfort mes bras savent te consoler, te calmer. Tu te sens bien avec moi et c'est une belle preuve de confiance et d'amour pour moi. Je déplaçerais des montagnes pour toi, je me batterais pour te protéger, pour t'offrir la plus belle vie possible.

Je ne suis pas sûre de vouloir être maman un jour mais je sais que je veux être une super tata.

Je t'aime Léa !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Titi et Léa, le
Merci pour ce tendre message. Léa et moi t'aimons très fort. Nous avons autant besoin l'une comme l'autre de toi. Tu nous a beaucoup aidé et tu continues encore aujourd'hui. Tu es une super tata et une super petite soeur. Nous avons beaucoup de chance de t'avoir près de nous. Et nous aussi on fera tout pour toi. Gros bisous d'amour.